Food-Check : quetsche

17. septembre 2020

On ne sait pas beaucoup sur l’origine de la quetsche, mais aujourd’hui elle est cultivée dans toutes les régions avec un climat tempéré. On suppose l’origine de la quetsche en Asie. Ce fruit a été introduit en Europe d’abord par les Grecs et plus tard finalement par les Romains.
La quetsche est une sous-espèce du pruneau et fait partie de la famille des rosacées. Elle est cultivée en Europe, en Asie Occidentale, en Amérique du Sud et en Amérique du Nord. On connaît plus de 2000 sortes dans le monde entier. La quetsche contient beaucoup de fructose, des différentes vitamines (vitamine B, C et E) et des acides organiques. Il s’agit d’un fruit très digeste. En outre la quetsche est une grande source de potassium. En mangeant des quetsches on peut renforcer le système nerveux et diminuer le stress. En tant que « snack hors-repas », les quetsches peuvent fournir plein d’énergie. 

Elle est faible en matière grasse. 100 grammes de quetsches contiennent que 45 à 50 calories.

La saison des quetsches suisses commence en plein été et dure jusqu’au milieu de l’automne. Cela signifie qu’on peut manger les fruits récoltes en Suisse normalement depuis le mois de juillet jusqu’au mois d’octobre.

Utilisation :
On peut consommer les quetsches suisses de manière fraîche ou comme ingrédient pour des plat chauds. Elle peut également être utilisée en tant que garniture de tarte ou pour les desserts.
On peut mettre les quetsches en bocaux en tant que confiture ou compote, de façon aigre-douce avec du vinaigre, du sucre, de la cannelle et des clous de girofle. On peut les également mariner dans l’alcool. Les quetsches se marient aussi très bien avec des plats de viandes, en les utilisant par exemple pour la sauce ou la farce. Ces fruits aigres-doux sont également un délice si on les mange de manière séchée. On vous recommande en tant que bonne conclusion pour un repas délicieux de la « Vieille Prune », une eau-de-vie raffinée, faite de quetsches.

Conservation :
Les quetsches préfèrent être au frais. Pour cela il est recommandable de les garder au frigo. De cette façon on peut conserver ces fruits jusqu’à deux semaines dans le meilleur des cas. Il faudrait les laver juste avant leur consommation pour qu’elles puissent garder leur couche de protectrice naturelle. Hors du frigo elles ont une conservation limitée de 2 à 4 jours.
Des fruits bien mûrs peuvent être congelés. Pour cette manière de conservation il faut les couper en deux et dénoyauter. Ensuite il faut les mettre dans des récipients hermétiquement fermés ou dans des sacs alimentaires destinés à la congélation.

created by:
CookingMood

Partager le post




Plus de messages