Les indemnités de repas ont toujours le vent en poupe

Au cours de l’exercice écoulé, la coopérative Lunch-Check Suisse a, à nouveau, enregistré des chiffres record. Grâce à l’intégration complète – et plus précisément, à la fusion – avec LC Invest SA (anciennement TicketRestaurant Suisse) et à une croissance intrinsèque dans l’ensemble des secteurs d’activité, le volume des indemnités Lunch-Check vendues l’année précédente s’est, encore une fois, accru.

Durant l’exercice 2018, la solution de restauration qu’est la carte Lunch-Check a retenu l’attention de nouvelles entités – entreprises, organisateurs événementiels ou, même, écoles. Au cours de l’exercice en question, le nombre total d’indemnités Lunch-Check vendues a augmenté de 10,5% par rapport à l’année précédente, passant à 112,16 millions de francs. Ainsi, grâce à Lunch-Check, un chiffre d’affaires direct de plus de 110 millions de francs a pu être généré dans le secteur de la restauration. Enregistrant encore une fois une hausse, supérieure à 58% par rapport à l’année précédente, la carte-cadeau continue d’être plébiscitée.

Alternative avantageuse aux restaurants du personnel et aux frais en liquide, Lunch-Check n’est plus, depuis longtemps, une solution réservée aux employeurs souhaitant rendre meilleur marché le repas de midi pour leurs collaborateurs.

En plus de 90 000 salariés, aux quatre coins de Suisse, quelque 300 écoliers et enfants, 5000 visiteurs d’événement et 20 000 particuliers qui se sont vu offrir la carte-cadeau utilisent ce mode de paiement pour se restaurer.

Outre l’accroissement du chiffre d’affaires réalisé avec l’offre existante, au cours de l’exercice 2019, l’accent sera mis essentiellement sur le développement de l’app Lunch-Check qui permet le paiement par smartphone.